La baie du Mont-Saint-Michel a l’avantage d’offrir 2 formes de tourisme. D’un côté, la campagne du marais de Dol, terres fertiles gagnées sur la mer au fil des siècles; de l’autre, la mer et son mouvement avec les plus grandes marées d’Europe.

Grâce à sa situation géographique, situé au milieu du littoral de la baie, le Vivier est le point de départ de nombreuses visites touristiques qui n’entraînent pas le touriste à faire plus de trente minutes de déplacement en voiture.

  • Le Mont-Saint-Michel, la merveille
  • Saint-Malo, la cité corsaire
  • Dinan, la vieille ville fortifiée
  • Dol de Bretagne, la capitale du pays
  • Combourg, le berceau de Chateaubriand
  • Cancale et ses huîtres

le Vivier offre aussi aux randonneurs plusieurs possibilités :

  • Promenades à pieds dans la baie grâce au chemin de grande randonnée, qui emprunte la digue « Duchesse Anne de Bretagne ».
  • Randonnées équestres avec un club d’équitation.
  • Promenade à bicyclette ou VTT le long de la digue ou dans le Marais de Dol.

A Cherrueix ou Hirrel, les amateurs de sensations peuvent pratiquer le « char à voile », sorte de voilier sur roues propulsé jusqu’à 130 Km/h par la force du vent.


 

Le Vivier-Sur-Mer est aussi un lieu de villégiature et de vacances pour ceux qui aiment les grands espaces, l’air iodé du large. Aussi, au Vivier ne compte-t-on pas moins de 75 résidences secondaires et 3 Hôtels/Restaurants.

Les vacanciers et les voyageurs en camping-car auront le plaisir de pouvoir prendre du bon temps dans notre ville grâce au parking camping-cars. Dont vous pouvez trouver les informations en suivant ce lien : Camping-Cars Park

Les campeurs n’ont pas été oublié, la municipalité leur ayant équipé un terrain ** au centre de la localité, en bordure du rivage et abrité par un rideau de verdure.

La pêche


Au vivier, la pêche a toujours été pratiquée, et elle est certainement la plus ancienne activité de l’homme sur ce rivage.

Pêche côtière, mais aussi pêche à pied aux coquillage fouisseurs, (coques, lavagnons, palourdes), sauf dans les concessions, aux crevettes grises ou roses, également pêche au moyen d’amples pièges à poissons en clayonnage disposés à 3 Kilomètres de la digues (Pêcheries).

Aujourd’hui, le cabotage a totalement disparu. Sur une trentaine, il ne subsiste que quelques pêcheries en baie.

Cependant, le Vivier a conservé, grâce à la mytiliculture, sa vocation maritime.

Il convient de noter que les poissons, coquillages et crustacés de la Baie ont une finesse de saveur particulière, remarquée et appréciée.